Théâtre Roublot
Le Pilier des Anges

Votre annonce ici

Votre annonce ici


il y a 3288 spectacles
dans la base de données
Accès affiliés >

Contact : Compagnie
32 rue du Javelot
75013 Paris

Tel : 01 43 68 79 98
Email : theatredupetitpont@mac.com >

Le site officiel : Cliquez ici >

Chargé/e de diffusion : Noëlie Mésange
Email : >
Téléphone : 01 43 68 79 98

Depuis presque 20 ans, la compagnie du Théâtre du Petit Pont rêve et imagine des spectacles pour le jeune public.  elle crée un théâtre où la recherche scénographique et artistique sert un propos fort et sensible sur notre humanité.

Depuis la création de la compagnie en 1999, de nombreux spectacles ont vu le jour...

Les Boiîtes de peinture de Marcel Aymé, Le Magicien des couleurs d'Arnold Lobel, Un bleu si bleu de Jean François Dumont, Fauvette ou le vent de la colère très librement adapté de l'album de Michel Van Zeveren, L'Enfant et le rire du diable de Chantal Gallier et Hélène Boisbeau, Pois chiche de Chantal Gallier, Hulul d'Arnold Lobel...

 

 

L’enfant et le rire du diable

« Une quête qui confronte l’enfant à des histoires humaines pathétiques, terrifiantes ou drôles. Un spectacle audacieux et sensible ». Dominique Duthuit – Figaroscope

« Un spectacle risqué car atypique pour le Jeune Public» «Merveilleusement écrit et joué… » Carène Verdon – Sortir Télérama

«Un magnifique texte qui fait fi de la facilité et évite la tragédie comme le manichéisme…» «Une seule – et excellente – comédienne joue tous les rôles, sublimée par une mise en scène sobre et évocatrice…» «Une superbe fable philosophique…» C.V – Le Parisien

« Une comédienne inspirée… une magnifique prestation » Ouest France

« La meilleure définition pour une scène de théâtre est d’être le palais des métamorphoses. A ce jeu Chantal Gallier est virtuose. Elle incarne une multitude de personnages qui nous entraîne, telle Alice au pays des merveilles.
La magie des transformations donne au spectacle un caractère fantastique. La succession des tableaux se fait tambour battant dans l’attente impatiente d’un dénouement. » Claude Kraif – revue-spectacles.com ( les petits ruisseaux)

« Une superbe interprétation. Chantal Gallier passe avec maestria d’un rôle à l’autre, interprétant avec justesse et sensibilité chacun des personnages ». Sophie Moulin – Avignews.com

 

Un Bleu si Bleu

« Subtil , poétique… tout simplement formidable. Précipitez-vous !” Lamuse.net
 
“Un Bleu si Bleu ouvre les enfants à l’art, à la poésie, tout autant qu’à la fantaisie, au voyage. » Bruno Lomenech – Les métiers de la petite enfance
 
« Une merveille de trouvailles, c’est un vrai délice, un pur moment de bonheur” B.L. Littoral
 
 » Le spectacle, subtil et poétique, est porté par une création musicale particulièrement soignée créée par François Marnier. » I. S-C – Dernières Nouvelles d’Alsace
 
« Je vous invite à découvrir un superbe spectacle… L’ambiance qui s’en dégage est magique. Les enfants comme les adultes sont véritablement ailleurs… » Sophie Caroline Gautier – EJE, le journal des  jeunes enfants

 
 

 Le Magicien des couleurs

« Chantal Gallier entraîne les enfants dans un tourbillon enchanteur de couleurs, de poésie et de magie. Accompagnée à l’accordéon par François Marnier, la comédienne et metteuse en scène livre une interprétation intense et captivante. Les accessoires et les décors, très bien pensés, s’illuminent au fur et à mesure. Coloré, le monde apparait bien plus beau ! Cette invitation à la tolérance résonne subtilement. »  Florence Sage, Pariscope, semaine du 28 janvier au 3 février 2015

« Le Magicien des couleurs nous emporte dans un monde magique, féerique et coloré » La voix du Nord
 
« Ce conte musical pour petits nous emporte dans un univers imaginaire tout doux, rythmé par les mélodies de l’accordéon. Comme un grand livre ouvert, la maison du magicien, le paysage et la cave dévoilent petit à petit un monde toujours plus coloré. Et la magie des couleurs prend forme sous les yeux émerveillés des enfants.«  Sylvie Schatzlé  – Paris Loves Kids

Pois chiche

« A travers ses engrenages et son étonnante installation, la mécanicienne explore les rouages de la vie. Un jour, elle trouve un pois. Il est tout petit. Il est microscopique. Il est tellement minuscule, qu’on ne le voit pas !
Dans un univers ancré de poésie, la mécanicienne part à la rencontre de tous les éléments : le feu, la terre, l’eau et l’air. Ses drôles d’expériences attisent la curiosité des petits qui assistent ébahis à l’émergence de la vie.
Un spectacle intelligent, tout en finesse, qui donne envie aux petits et aux plus grands d’aller voir au-delà des choses, à travers leurs propres expériences. »Emilie Picton, Theatre enfants

« Une seule actrice sur scène, Chantal Gallier, expérimente les quatre éléments à bord de son drôle de véhicule, de son grand terrain de jeux. Des instants savoureux, comme cette grosse rigolade chez les enfants quand la petite mécanicienne s’amuse à remplir d’eau ses bottes ! (…) Cet après-midi, les 150 enfants étaient fascinés par toutes les trouvailles visuelles du spectacle, tout à l’écoute et au rêve… »   Liliane de Angeli, Le Midi Libre (14/01/2015)  Festival des Mômes de Saint Christol-lez-Alès (30)

 

Fauvette ou le vent de la colère

TTT « Après avoir brillé dans son bouleversant spectacle « L’Enfant et le rire du diable », Chantal Gallier revient avec une nouvelle création mêlant danse et théâtre. Une petite fille, Fauvette, s’éveille doucement au coeur d’un délicieux jardin (…) Quant aux décors et aux costumes, ils rivalisent de somptuosité. » Carène Verdon – Sortir Télérama

 

« Comme dans un rêve Ce spectacle sort tout droit d’un album, pensé comme les dessins de Rebecca Dautremer. Tout est beauté, dansé, sans paroles, rien que l’harmonie entre le geste et la réflexion des enfants. Fauvette née, s’émerveille de tout ce qui l’entoure, les fleurs, le soleil, les couleurs, les cailloux… mais soudain le vent se lève et balaye tout sur son passage. Fauvette se met en colère, elle ne comprend pas pourquoi tout a coup la nature change. Les saisons peut-être ? Elle se replie… Un très joli spectacle pour les tous petits dès 2 ans. » Caroline Munsch – Pariscope