Contact : Mehdi Ameur, Chargé De Production
Ismaïl Safwan, Directeur Artistique
Corine Linden, Co-directrice Artistique
La Fabrique de Théâtre 10 rue du Hohwald
67000 STRASBOURG France
Tel : 03 88 23 12 79
Fax : 03 88 32 99 11
Email : info@flash-marionnettes.org >

Le site officiel : Cliquez ici >

                                                                      

Faut-il être fou, à l’ère des images, pour croire qu’un texte a encore quelque chose à dire ? Faut-il être naïf pour penser que la marionnette peut le servir ? Faut-il être insensé pour être persuadé que la confrontation des écritures contemporaines au service d’histoires fortes et universelles offre au spectateur un plaisir rare ? Il faut l’être assurément de cette douce névrose créatrice qui anime Flash Marionnettes depuis trente-deux ans. Dans ce sillon tracé obstinément et avec une inventivité sans cesse renouvelée, 4 Auteurs (4A) relèvent le défi d’embrasser et de s’approprier 4 Mythes (4M) parmi les plus forts récits de l’humanité pour les livrer aux bons soins des figures articulées, ombres suggérées et autres inventions de la compagnie. Narcisse, Orphée, Isis, Poséidon et les autres rencontrent les tréteaux en bois, les cartons peints et les inépuisables ressources des marionnettes pour inventer le présent des histoires d’hier.

Narcisse, cisse, isse...

Karin Serres

(d’après les Métamorphoses d’Ovide, III, 359-510)

Au rythme effréné d’une chasse à courre mêlant sonneries de trompes et pur délire cartoon, Narcisse parcourt la forêt en tous sens, arc en main, à l’affût du moindre gibier. Le voici qui s’égare et tombe sur la ravissante nymphe Écho. Celle-ci, frappée par un sort (une histoire ancienne...) qui l’oblige à ne pouvoir s’exprimer qu’en répétant les paroles qu’on lui adresse, lasse vite le beau Narcisse. Délaissée, la nymphe se laisse dépérir au point de — littéralement — se minéraliser.

 

C’est alors que Némésis intervient, intercédant au désir de vengeance exprimé par un compagnon de chasse de Narcisse, fou d’amour et délaissé (un de plus...) par le bel indifférent. Et voici le chasseur devenu gibier, percé à son tour d’une flèche, celle de Cupidon fidèle allié de Némésis, au moment précis où il se rafraîchit dans l’eau limpide d’une source. Arrive ce qui devait arriver : Narcisse tombe fou d’amour de son propre reflet, et le piège se referme.

 

Narcisse transformé en la fleur qui porte dorénavant son nom, la forêt ne résonne plus que d’un cri, celui de la nymphe éplorée : « Narcisse... cisse... isse... »

 

Dans l’œil du Cyclope

Thor Hungwald

 (d’après L’Odyssée d’Homère, Chant IX, 105-566)

 

À la manière du Rashômon de Kurozawa, qui met en scène quatre versions radicalement différentes d’un crime, Dans l’œil du Cyclope traite d’un événément après qu’il a eu lieu et de la retranscription, souvent fantaisiste, qu’en font les témoins. Qui s’est rendu coupable de la terrible mutilation privant Polyphème de son œil unique ? Comme dans l’Odyssée, où les dieux font la loi sur le dos des hommes, ce seront ici Poséidon (père de Polyphème) et Thémis (la bien-nommée justice aveugle) qui en décideront, à un étage plus bas encore : pour avoir dissimulé bien involontairement dans leur épaisse toison Ulysse et ses compagnons, permettant à ceux-ci d’échapper à la vengeance du Cyclope, ce sont deux malheureux ovidés qui subiront le fatal destin édicté par les Puissants.

 

Iphis et Ianthé

Lise Martin

(d’après les Métamorphoses d’Ovide, IX, 669-797)

 

Iphis aime la belle Ianthé, qui aime Iphis. De belles noces se préparent. Jusqu’ici, tout va bien. Mais il y a un problème : Iphis est une fille que sa mère fait passer depuis la naissance pour un garçon afin de lui éviter le sort funeste qui s’abat sur les bébés de sexe féminin dans certaines sociétés — et pas que les plus anciennes.

 

Iphis veut révéler à Ianthé sa véritable identité, mais sa mère Téléthuse la conjure de n’en rien faire : la déesse Isis lui a en effet promis de faire d’Iphis un beau jeune homme le moment venu. Il faut patienter...

Désirs inavoués, troubles adolescents, ambiguïtés sexuelles forment la trame de l’histoire, jusqu’à la surprise finale qui révèle à Ianthé son vrai désir.

 

Orphée et Eurydice

Philippe Dorin

(d’après les Géorgiques de Virgile, IV, 453-527

et les Métamorphoses d’Ovide, X, 1-85)

 

Et si Orphée était une marionnette ? Et si l’Enfer était son castelet ? Et si les Dieux étaient les marionnettistes ? Et si le Chant orphique était Qui saura ? de Mike Brant ?...

Comme souvent, Philippe Dorin observe les choses et les gens par le petit bout de la lorgnette, mais c’est pour mieux accéder à la grandeur. Sa « poésie des mots pauvres », comme il l’appelle, agit comme un microscope plus puissant que tous les télescopes lorsqu’il s’agit de décrire un désespoir immense sous les accents d’une plainte enfantine, une effrayante manipulation sous le geste d’un marionnettiste, un esprit épris de liberté sous le crâne en latex d’une marionnette.

 

Texte : Philippe Dorin, Thor Hungwald, Lise Martin, Karin Serres

Mise en scène et musique : Ismaïl Safwan

Jeu : Vincent Eloy, Michel Klein, Corine Linden

Marionnettes : Michel Klein (avec la collaboration de Corine Linden)

Scénographie : Jaime Olivares

Lumières et régie : Mehdi Ameur

Mixage, effets sonores : Pascal Grussner

Durée : 1h15

Co-production : La Passerelle de Rixheim ; Centre Culturel Pablo Picasso, scène conventionnée jeune public d’Homécourt

Accompagnement à la création : Agence Culturelle d’Alsace

Aide au projet : ADAMI

Flash Marionnettes est une compagnie conventionnée avec le Ministère de la Culture (DRAC Alsace). Ses spectacles sont soutenus par la Ville de Strasbourg, le Conseil Régional d’Alsace et le Conseil Général du Bas-Rhin.

http://www.flash-marionnettes.org/repertoire_presse.php?spectacle=quatre

PRIX DE VENTE 2014/2015
(tarifs Hors Taxes, TVA 5,5%)

















1 représentation : 2 600 €
2 représentations : 2 400 € par représentation
3 représentations et plus : 2 200 € par représentation


Le tarif dégressif n’est applicable qu’en cas de plusieurs représentations du spectacle dans la même salle.

Dans le cadre d’une série, au moins une séance tout public sera programmée.


Plus :

Défraiements : selon barème SYNDEAC, pour 4 personnes (3 comédiens et 1 régisseur) au départ de Strasbourg.

Transport (décor et personnes) : 1,40 € HT/km au départ de Strasbourg.
En cas de tournée dans plusieurs théâtres d'une même région, le tarif des transports à partir de Strasbourg sera réparti entre tous les organisateurs.


Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez vous adresser
à Mehdi Ameur, chargé de production.
Tél : 03 88 23 12 79 - Mail : info@flash-marionnettes.org

le 4 décembre 2014
Quai Des Arts
ARGENTAN (61)

le 5 décembre 2014
Quai Des Arts
ARGENTAN (61)

le 10 janvier 2015
La Fabrique
MEUNG-SUR-LOIRE (45)

le 22 mai 2015
Espace Lino Ventura
GARGE-LES-GONESSES (95)