Contact : Céline Pérot
46 rue de la mare
75020 Paris France
Tel : 0661435565
Email : contact@jeandelalune-lespectacle.com >

Le site officiel : Cliquez ici >

Jean de la Lune est la douce et pâle créature qui vit dans la Lune. Tous les soirs il aide les enfants à s’endormir. Mais souffrant de solitude, il décide de se rendre sur Terre pour y rencontrer ses habitants. Le Président de la Terre, assoiffé de pouvoir, demande au Professeur Ekla des Ombres de lui construire un engin pour conquérir la Lune.

Lorsque Jean de la Lune arrive sur Terre, le Président de la Terre manipule l’opinion et le désigne comme l’envahisseur à attraper. Jean de la Lune, poursuivi et apeuré, se réfugie alors par hasard dans la demeure d’Ekla des Ombres.

D’abord étonné, Ekla des Ombres finit par reconnaitre celui qui veillait sur son sommeil d’enfant. C’est le début de leur amitié. Mais le Président de la Terre retrouve Jean de la Lune et le jette en prison. Jean de la Lune réussit à s’échapper en décroissant tel la Lune et à rejoindre son ami qui l’aide à regagner son astre.

Les enfants recouvrent alors enfin le sommeil.

Nos chemins se sont croisés lors de la création du spectacle SODA. Une même expérience auprès du jeune public, un goût commun pour la littérature enfantine, et surtout le souvenir d’un album de jeunesse qui nous a marquées : Jean de la Lune de Tomi Ungerer, ont fait émerger une irrésistible envie d’en faire une adaptation théâtrale.
Pourquoi Jean de la Lune ?

C’est d’abord la puissance poétique de ce conte que nous avons voulu partager. Une poésie qui émane avant tout d’un héros inhabituel : un extraterrestre aux allures de petit monsieur, à la fois étrange et sympathique, adulte et enfant, grave et léger. Ignorant les codes de la société humaine, il nous fait redécouvrir, par son regard naïf et intelligent, le monde dans lequel nous vivons : la nature, les sentiments, mais aussi la violence, l’injustice et partant l’absurdité de certains comportements humains.

Sa trajectoire est elle aussi inhabituelle : Souffrant de solitude, il espère trouver la joie en rencontrant la société des hommes. Déçu, il rentre finalement chez lui trouvant «qu’il n’avait pas été, en somme, bien reçu par les hommes de la Terre». S’il découvre l’amitié avec le Professeur Ekla des Ombres, il n’y a pourtant pas de réel «happy end» dans Jean de la Lune. C’est donc ensuite la dimension politique et sociale de cette fable sur l’exclusion, les dangers du pouvoir et sur l’acceptation de l’autre dans sa différence, que nous désirons faire résonner aujourd’hui pour les petits et les plus grands.

Enfin, ce qui nous a plu et que nous avons aussi envie de raconter aux enfants c’est l’univers cosmique de Jean de la Lune. Qui et où sommes-nous dans l’univers? Par rapport à qui et par rapport à quoi ? Combien de temps dois-je attendre la météorite pour me rendre de la Lune à la Terre ? Nous avons introduit une touche scientifique et humoristique aux moyens de petits inserts «pédagogiques» : Qu’est ce que la lune ? Qu’est ce qu’une météorite?» etc... autant de questions qui passionnent les enfants et qui nous permettent d'être en constante interaction avec eux.

 

 

                        

MAGALI CAILLOL

Après une maîtrise de Lettres Modernes, Magali Caillol a été formée au conservatoire d’art dramatique du 11ème arrondissement de Paris et lors de stages divers (clown, masques..). Elle travaille pour différentes compagnies à Paris et en Normandie. Elle a joué dans de nombreux classiques avec la compagnie ACTADOZ (Le médecin malgré lui de Molière, Les trois Mousquetaires de Dumas…). Elle participe comme comédienne aux créations de la compagnie FRANCHEMENT TU (SODA, Sous la falaise, A l’intérieur et sous la peau, Faïencerie de Creil, TGP), de la compagnie les Vingtièmes Rugissants (Débrayage de R. De Vos, Getting Attention de M. Crimp). Elle joue actuellement un spectacle jeune public Histoire de Déméter et Perséphone, autour de la mythologie, qu’elle a co-écrit et co-mis en scène.

CÉLINE PÉROT

Céline Pérot, actrice, artiste associée du collectif La Générale, elle a joué avec des metteurs en scène comme Nicolas Kerszenbaum (SODA, TGP, Faïencerie de Creil, Théâtre de l’Aquarium) Maïa Sandoz (Maquette suicide, Théâtre des Amandiers), Adrien Béal (Une nuit arabe de Roland Schimmelpfennig, Théâtre de Vanves), Sophie Hutin et Sylvaine Guyot (Andromaque de Racine, Studio Théâtre de Montreuil), Anaïs Pélaquier (Essai de rêves avec chiens, La Générale), Francisco Moura (Angelus Novus, Théâtre de la Cité Universitaire), Frédéric Fachéna (Roméo et Juliette de Shakespeare, Théâtre des Amandiers), Laurent Sauvage (Les Merveilles de Claudine Galéa, Théâtre des Amandiers) ou Le collectif 21.29.7 (Au plus près de la mer, Théâtre du Rond Point). Elle a également réalisé deux courts-métrages avec des enfants au sein de Tribudom. Actuellement elle prépare la prochaine création de la compagnie Walter et Joséphine, Téléphone d’Ariana Reines mise en scène par Hillary Keegin ainsi que La petite et la grande distribution d’Ismaël Jude où elle joue seule en scène.

JEAN-PAUL BAGNIS

Formé au design graphique à l’ECV Paris, Jean-Paul a créé les communications de nombreux projets culturels (Off Jazz Festival de Montréal, Ice Storm Showcases APAP, Forward BCN, Festoche, Merci Edgar…). Il a travaillé avec l’association Fabrication Maison au centre Paris Lecture dans le cadre d’ateliers de création d’images, d’affiches et de court-métrages d’animation avec des enfants. De sa formation initiale de designer, il a développé en autodidacte ses compétences de créateur d’objets, de la conception à la fabrication. Il a notamment créé les masques pour la pièce Le Roi est mort de Vincent Dheygre. Jean de la Lune est sa troisième collaboration artistique au théâtre avec Céline Pérot (Si j’avais bien dormi toujours, La petite et la grande distribution).

 RONAN YVON

Ronan est un musicien éclectique. Compositeur et guitariste, il s’attache à faire vivre la musique en collaborant avec des musiciens et des artistes d’horizons multiples. Il fait ses premières armes en 1988 en jouant du rock dans des clubs parisiens, puis s’intéresse au jazz et aux musiques traditionnelles, notamment irlandaise (Time to time, Collectif Markus..). En 1998, il forme le groupe instrumental Popinsko, laboratoire musical où il expérimentera l’écriture et l’improvisation pendant plus de six ans. Il collabore, en tant que compositeur et accompagnateur, avec de nombreux chanteurs, sur scène et en studio (Alexis HK, Marie Tout Court, Rivkah...). Il s’aventure également dans d’autres formes de spectacle vivant. Il a composé et joué sur scène pour des créations théâtrales variées (Soda, Joséphine Ose..), de la danse (Cie La passionata Svironi), et du spectacle jeune public (Tournée JMF). Par ailleurs, il s’engage depuis 10 ans avec l’association Tournesol pour développer des concerts et des ateliers d’écriture dans les foyers d’hébergement et les hôpitaux.

Chaque soir, la figure rassurante et souriante de Jean de la Lune aide les enfants (eux seuls le voient) à s’endormir. Lové dans son rond blanc, il observe les Terriens et décide d’aller s’amuser avec eux. Mais arrivé sur la Terre, il est poursuivi, pris pour un envahisseur…
Grâce au procédé de lumière noire (ambiance nocturne et couleurs fluorescentes), cette forme marionnettique traduit joliment l’univers poétique et visuel du célèbre album de Tomi Ungerer. Une comédienne, seule en scène derrière sa table-castelet, interprète tous les rôles (Jean, le professeur Ekla des Ombres, le président de la Terre) dans une alternance réussie de moments de narration, de manipulation et de jeu masqué.
Rythmée, bien écrite, cette adaptation sait ménager effets de surprise et humour
TÉLÉRAMA
 
Une comédienne, quelques accessoires, un dispositif lumière astucieux, des marionnettes, et le tour est joué : un spectacle naît ! La Cie ToiMême revisite avec truculence et poésie le célèbre album Jean de la Lune de Tomi Ungerer. Ce spectacle, remarquablement écrit et interprété par une seule comédienne, offre plusieurs niveaux de lecture pour le plaisir de tous et peut être accueilli partout, du théâtre jusqu’à votre appartement. Une bonne idée pour fêter un anniversaire à la maison ; contactez-les de notre part !
BUBBLE MAG
 
C’est un joli spectacle pour les enfants à partir de 4 ans.
C’est poétique, drôle mais aussi pédagogique !!!
On parle de l’univers, de la lune, des météorites ( de manière simple et adaptée aux enfants )... qui sommes-nous dans l’univers?? On parle aussi de solitude, du goût de l’homme pour le pouvoir, de politique, d’amitié...
Autant de questions qui peuvent passionner les petits et les grands :-) .
Un très joli conte de 45 minutes où le visuel est vraiment soigné.
LOLO LEBLOG
 
Précipitez-vous ! Poésie et fantaisie se conjuguent pour cette adaptation très réussie et fidèle de l’album de Tomi Ungerer. Cette belle histoire est d’abord bien racontée. Quelques ajouts sous forme d’explications scientifiques rigoureuses, mais ludiques, permettent aux enfants d’approcher l’astronomie et de situer la lune dans notre univers. C’est intelligent et bien fait. Jean de La Lune, qui veille sur les enfants de la terre et les aide à s’endormir, décide de partir à l’aventure sur terre. Les choses se gâtent quand le Président, un homme autoritaire aux pleins pouvoirs, le considère comme un extra-terrestre, aux intentions belliqueuses...
Le spectacle n’existerait pas sans la mise en scène, remarquable de précision et d’inventivité. Les accessoires, essentiellement faits de papier coloré, la lumière, une simple table, aux multiples fonctions, un accompagnement musical discret et présent, et le tour est joué. Cela semble tout simple au spectateur, mais quel travail pour l’artiste seule sur le plateau ! Elle joue trois personnages, manipule les accessoires, change de masque et d’attributs, tout cela avec une maestria qui montre que, ici, rien n’est laissé au hasard.
Des intermèdes musicaux, effectués en lumière noire, apportent une part de rêve, essentielle dans cette fable. Ainsi, la découverte de la terre par Jean de La Lune est attendrissante, tandis que les nombreux clins d’œil au film E.T. amènent le sourire sur toutes les lèvres. Et cette alternance entre poésie et scènes d’action est très agréable.
Et pourtant le pari était risqué de s’attaquer à un album aussi célèbre. Les enfants sont nombreux à le connaître, et, force est de constater que tous prennent un réel plaisir à le (re)vivre sur scène. Ils ne sont pas les seuls, les grands sont totalement sous le charme et ressortent enchantés.
LA MUSE

 

 

Jauge de 10 à 150 personnes
1 comédienne


Décor :
Plateau minimum de 3 x 4 mètres (Ouverture x Profondeur).
Castelet en polypropylène alvéolaire (L75xP32xH75cm) au centre de la scène, recouvert d'un tissu coton noir (170x80cm) ignifugé.
Elément en carton comprenant un socle et 3 fleurs (L30xH75cm) posé au sol.
Un cache en carton noir (L75xH40cm) posé au sol.
Revêtement sol noir demandé.
Murs noirs demandés (surtout le lointain).
Pas d'entrée ni de sortie de scène.


Lumières :
3 fluos UV 75W ou équivalents LED, accrochés à 2m50 de hauteur maximum à la face.
1 prolong reliant le castelet (centre de la scène) à une prise de 220V à cour.
Noir salle complet.


Son :
Système de diffusion son adapté à la taille de la salle.
Lecteur CD avec autostop ou branchement mini-jack pour notre ordinateur portable.


Régisseur :
Nécessité d'un régisseur pour le montage et le démontage technique (hors décors).
Temps de montage décor : 1h, démontage : 30min.
Durant le spectacle, la régie lumière est assurée par la comédienne. (Les lampes UV doivent rester
allumées pendant tout le spectacle).
La régie son peut-être assurée par un membre de notre équipe.


Artifices :
Papier flash (5 cm²)
Poudre à fumée (1 cuillère à café )
2 allumes-gaz ménagers