© Céline Canaparo
Contact : Jean-François Bonhomme
48 Bd de la Villette
75019 Paris France
Tel : 06 64 81 30 21
Email : ciedu.chameau@gmail.com >

Le site officiel : Cliquez ici >
Chargé/e de diffusion : Delphine Bouchet-Colin
tel :06 62 13 97 76
Email : dlf.colin.diffusion.rp@gmail.com
Type de lieux pour ce spectacle: Structures culturelles et festivals | Ecoles et centres de loisirs | appartement | chapiteau | hôpitaux | Bilbiothèques

 

 

 

 

photo1

 

"Il y avait une fois des flocons de neige qui volaient, volaient, volaient, parce qu'ils ne savaient rien faire de mieux ! Ils descendaient sur la terre. Beaucoup atterrirent sur des champs et restèrent là où ils étaient, d'autres atterrirent sur des toits et restèrent là où ils étaient, d'autres atterrirent sur les chapeaux et les manteaux de passants pressés et restèrent là où ils étaient, quelques-uns uns, pas beaucoup, atterrirent sur un cheval qui attendait devant sa charrette, sur les yeux fidèles et doux d'un cheval, et restèrent posés sur ses longs cils; un flocon entra par une fenêtre mais l'histoire ne dit pas ce qu'il fit ensuite; en tout cas, il resta là où il était.

 

Un autre flocon, qui avait l'air d'une fleur toute menue, vola, vola et finit par atterrir...sur la plus haute flèche d'un palais de cristal qui avait mille fenêtres... derrière chaque fenêtre on voyait le reflet bleuté d'une étoile. Dans ce palais de cristal vivait un Roi bon et sage qui régnait sur un pays de neige et de glace... "

 

Ainsi commence notre spectacle qui se compose de 3 ou 4 contes ( Lapons, Russes , Inuit ou Japonais ), nous varions le nombre de contes et leur difficulté en fonction de l’âge des enfants. Les contes sont illustrés musicalement par la batterie et les percussions. Une histoire de flocons de Neiges nous permet de faire le lien entre les contes.

Conteuse : Béatrice Vincent
Percussioniste : Stefano Cavazzini


Auteure des visuels : Céline Canaparo tous droits réservés

Revue de presse :

« D’emblée, l’atmosphère est créée ; décor simple, une conteuse « comédienne » joue tous les rôles : le Roi, le père, les fils, la poule …
Accompagnée par un excellent musicien percussionniste ponctuant le récit : souffle de vent glacial, neige qui tombe, pas sur la glace etc.
Contes traditionnels des pays du froid, on grelotte de peur et de plaisir ! Une voix juste, une diction sans faille, facilitent l’évasion des jeunes spectateurs. Spectacle à recommander.
 »

 

TT Sur la scène, un parterre de fleurs gelées ; au milieu, une conteuse dans une grande robe noire et un percussionniste qui ponctue le récit d’un crissement de cymbale, d’un roulement de tambour. Avec sobriété et sans en cacher la noirceur, elle nous livre trois contes cruels, venus des pays du froid. L’angoisse d’une mère qui cherche ses enfants dans une tempête de neige. La Grande Ourse, qui vient sur Terre avec sa fille pour chercher à manger et ne trouve qu’indifférence et tromperie. Et l’histoire étrange et fantastique d’une femme inuit qui battue par son mari, se réincarne en toute sorte d’animaux. La comédienne ne lâche pas son public : avec sa diction nette et sa présence forte, elle fait monter d’un cran à chaque récit l’intensité dramatique, jusqu’au refrain final que les enfants reprennent avec elle comme une litanie.

C’est un beau duo que présentent ces deux comédiens, parfaitement accordés avec ces histoires de neige, de froid, de banquises, grande ourse et autres animaux polaires. Trois légendes composent cette création, toutes évoquent de lointains pays. La première se passe au Japon, où une mère cherche ses deux enfants, Heiko et Aruo, égarés dans la tempête de neige. La seconde nous explique comment la grande ourse, descendue sur terre, avec sa fille, y sera maltraitée comme une étrangère (sic !). La troisième nous entraîne au rythme des pérégrinations d’Annak Paktur, femme inuit battue par son mari. Vous l’avez compris, ici, on plonge au cœur des contes initiatiques, avec ce qu’ils peuvent receler de cruauté, de vengeance, de tension dramatique. Bien entendu, la ténacité, le courage, l’amour d’une mère pour son enfant, triompheront de toutes les adversités de la vie. La conteuse – comédienne joue sur certaines répétitions, pour faciliter les repères des enfants, les bruitages du musicien font le reste, c’est un beau moment à partager en famille.

samedi 11 octobre 2014
Centre Social
FUMAY (08)

14,16 et 17 octobre 2014
Théâtre Jean Vilar
Suresnes (92)

Mercredi 17 décembre
Médiathèque
Chevalet-Noyon (60)

samedi 20 décembre
Médiathèque "La Coupole"
COMBS-LA-VILLE (77)